Aller au contenu
Accueil » Actualités » Obésité, surpoids : inégalités et accompagnement pluridisciplinaire

Obésité, surpoids : inégalités et accompagnement pluridisciplinaire

    L’obésité, le surpoids, sont un réel enjeu de Santé publique. Et pour cause, près de 1 Français sur 2 est obèse ou en surpoids et, 1 adulte sur 6 en situation d’obésité. Des chiffres qui augmentent chaque année. Prévenir, mobiliser autour de l’alimentation, l’activité physique et la qualité de vie en général sont des moteurs pour créer du lien et apporter des solutions concrètes. 

    De nombreux acteurs se mobilisent. Le Réseau de Santé ROMDES, romdes-pro.fr notamment, propose un parcours d’accompagnement complet tant au niveau physique que nutritionnel sans oublier tout l’aspect psychologique et social. Ils sont aussi à l’initiative de GPSO, une toute nouvelle plateforme médico-éducative à destination des personnes en situation d’obésité et en surpoids en Ile-de-France. Pour en savoir plus, rendez-vous sur gps-obesite.fr.

    Et si lutter contre l’Obésité commençait par poser un regard bienveillant sur cette maladie chronique ?

    Un enjeu de Santé Publique

    L’obésité est une maladie chronique. L’histoire du poids s’inscrit dans le temps, évolue avec des conséquences sur l’ensemble de la santé (elle favorise le développement d’autres pathologies). Elle est également considérée comme un handicap au travail.

    Lutter contre l’Obésité, aujourd’hui, c’est comprendre la dimension plurielle des enjeux sur la santé. Finalement, nous ne parlons pas que de surpoids, mais de toute une dimension médicale, sociale et culturelle où la prévention et l’accompagnement jouent un rôle clé.

    « L’obésité a des causes multiples, dont l’alimentation, la sédentarité et certaines prédispositions génétiques. Elle est considérée comme un problème de santé publique majeur car c’est « un facteur de risque de pathologies chroniques (diabète, hypertension…). Elle a des conséquences psychologiques et sociales majeures (mésestime de soi, dépression, isolement…). Source Le Point

    Allons donc plus loin… Pour avancer dans la lutte contre l’obésité, il faut décortiquer et dépasser les préjugés existants. Nombreux sont ceux qui témoignent, victimes du regard des autres, de gestes, de paroles déplacés… On parle de discrimination, de stigmatisation. L’individualité, l’intégrité sont touchées. Inutile de souligner, les conséquences psychologiques chez les personnes visées. 

    L’alarme a été déclenchée depuis longtemps par les ARS (Agences Régionales de Santé) tant sur les risques associées à l’obésité que sur la nécessité de changer le regard de notre société par l’éducation, la prévention et l’accompagnement par une équipe pluri-professionnelle.

    Les risques associés

    > Hypertension, apnée du sommeil, diabète…

    Les risques associés, nous y voilà. Une liste non exhaustive et bien connue des spécialistes qui ne fait qu’accroitre l’urgence de prévenir l’obésité et d’accompagner les personnes qui en souffrent. 

    L’objectif d’acteurs comme les ARS (Agences Régionales de Santé), La Ligue contre l’obésité et ROMDES est d’améliorer l’accompagnement de cette maladie en proposant un soutien complet relayé par différents acteurs de santé de tout horizon. Des équipes pouvant répondre aux problématiques de chacun, elles sont à l’écoute du patient, prenant ainsi en considération la singularité de chaque être : psychologue, diététicien-nutritionniste, professionnels de l’activité physique adaptée, sophrologue, art-thérapeute…

    La voie vers le mieux-être est un sujet au combien collectif lorsque nous parlons de lutte contre l’obésité, tout en restant une problématique individuelle à laquelle il faut apporter des réponses adaptées et personnelles.

    Vous pouvez en savoir plus sur cette prise en charge en cliquant ici.

    « 36 % des personnes obèses interrogées sont traitées pour hypertension, 20 % pour diabète et 18 % pour apnée du sommeil ». Source Le Point

    L’obésité, vous l’aurez compris, n’est pas le seul combat à mener : elle engendre des commorbidités importantes comme l’hypertension artérielle, l’infarctus du myocarde, un accident vasculaire cérébral, du diabète, l’arthrose, une hernie discale, une gêne respiratoire, l’apnée du sommeil, un risque plus élevé de cancer, le dérèglement du cycle hormonal, la dépression…

    > Contexte social et environnement favorisant l’Obésité

    Par ailleurs, l’obésité est d’autant plus complexe qu’elle est liée à l’environnement, au contexte de vie, au milieu social et pas que ! 

    « L’Obésité est « deux fois plus élevée chez les catégories populaires (employés et ouvriers) que chez les cadres (18 % contre 9,9 %). » Les disparités régionales restent fortes aussi, le Nord et l’Est étant davantage touchés ». Source Le Point

    Prenez des situations comme la sédentarité, largement évoquée ces dernières années, en cause le temps passé devant les écrans, le manque d’exercices physiques, l’arrêt du travail, l’isolement… Autant de facteurs de la vie quotidienne qui pas à pas emmènent vers le chemin du surpoids voire de l’obésité.

    Également, selon la dernière enquête réalisée par La Ligue contre l’obésité en Octobre 2020, les jeunes sont de plus en plus atteints par la prise de poids et l’obésité, des chiffres clairement en augmentation.

    Aujourd’hui, on compte 21 % des 8-17 ans en situation de surpoids. De nouvelles données qui inquiètent et poussent les réseaux de santé à agir.

    > Le message digital vient en aide à la lutte contre l’obésité

    Le digital apparait comme un support pertinent et incontournable pour diffuser un message préventif et soutenir les actions autour de la prise de poids et des inégalités face aux situations d’obésité.

    Campagnes et témoignages permettent de mettre sur le devant de la scène cette maladie chroniques, sa réalité, et les programmes d’accompagnement créés par les différentes antennes de santé : « Lorsque le poids a des répercussions sur votre santé, vous méritez d’être accompagné sans jugement » Obesity Canada.

    Le surpoids, l’obésité et leurs conséquences inévitables s’ajoutent donc à la course pour l’estime de soi, le bien-être corporel et l’intégration… Une vaste liste qui ne fait qu’accroitre les obstacles vers le mieux-être et développe des barrières psychologiques chez les personnes atteintes. Nous le redisons : un sujet pluridimensionnel à prendre très au sérieux.

    Le corps médical répond : prévention, accompagnement, communication sur les rouages des mécanismes de l’obésité. Aujourd’hui, le message prend de l’ampleur et les réseaux sociaux y participent largement.

    Grossophie, Body Positive, Plus Size Libéré, les comptes fleurissent pour dénoncer, partager un quotidien et des solutions avec le droit d’ÊTRE pleinement avec ou sans courbes généreuses !

    Plus qu’un sujet, le pas est immense puisque les marques s’en mêlent avec « Asos Curve » ou « Violeta » chez Mango dédiées au femmes rondes. Un pas en avant donc ? Oui, pourtant un long parcours reste encore à faire pour apporter du soin, du suivi, du soutien et pas que de l’image !

    > GPSO, la plateforme médico-éducative à destination des personnes obèses et en surpoids

    Les acteurs de santé se mobilisent réellement, eux aussi, pour répondre à ces enjeux. Désormais, GPSO, gps-obesite.fr, a vu le jour pour soutenir les personnes dans leurs efforts de changement de comportements et de gestion de leur poids dans la durée.

    Le principe est simple : être accompagné, entouré et orienté pour mieux gérer sa santé et son image de soi. Concrètement :

    C’est un parcours de santé géré et coordonné par une équipe bienveillante pluridisciplinaire de professionnels spécialisés. Il est définit par une approche médico-éducative de proximité, en ville, organisée avec tous les acteurs santé, médico-sociaux, associations et collectivités territoriales…

    La volonté majeure est d’apporter un accompagnement sérieux sur le long terme pour améliorer durablement la santé et la qualité de vie des personnes en situation d’obésité et ce dans les meilleures conditions (organisationnelles, techniques et financières)

    Pour le moment, les départements du 77 et du 91 bénéficient d’une prise en charge par l’assurance maladie, romdes-pro.fr et les ARS. Pour plus d’informations, connectez-vous sur le site ou contactez directement info@gps-obesite.fr


    Retrouvez, aussi, le programme d’accompagnement

    Nutrition-Dénutrition dans le cadre de la Covid-19

    Romdes avec Recup’Air proposent une prise en charge pluridisciplinaire. Un programme de soutien pour lutter contre la Dénutrition dans le cadre de la covid-19. Des professionnels de santé sont, pendant 1 mois minimum, à votre disposition pour vous aider à vous rétablir : poser les bons diagnostics, enclencher les bonnes solutions, vous sentir soutenu, suivi et guidé.

    Votre corps et votre mental sont affaiblis ? Vous n’avez plus d’appétit ? Contactez-nous, des solutions existent ! 

    Credit Photos @Unsplash

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *