Accueil » Actualités » Obésité et Vaccination : protégeons les personnes à risque

Obésité et Vaccination : protégeons les personnes à risque

    Romdes vaccination

    Vacciner les plus fragiles pour les protéger. Voici pourquoi l’obésité et la vaccination sont désormais étroitement liées. L’obésité n’est pas considérée comme une maladie chronique en France. Pourtant, elle ne cesse d’augmenter. La part de la population atteinte par cette pathologie et ses conséquences est de 17% aujourd’hui. De nombreuses associations et médecins luttent pour faire reconnaitre cette pathologie comme maladie chronique.

    Une maladie chronique est une maladie de longue durée, évolutive, avec un retentissement sur la vie quotidienne. Elle peut générer des incapacités, voire des complications graves. » source Ministère des Solidarités et de la Santé

    17%, c’est 8,5 millions d’adultes en situation d’obésité en France. Imaginez, au total, 600 millions de personnes souffrent d’obésité dans le monde.

    Obésité et Vaccination : état des lieux

    Selon la Ligue contre l’obésité, en réalité, presque 1 Français sur 2 (47% exactement) souffre d’un problème de poids considéré comme une situation de surpoids ou d’obésité. Des chiffres très élevés qui définissent largement un problème de santé publique.

    À prendre également en considération, la récente augmentation de l’obésité dite sévère, lorsque l’IMC est supérieur à 40. Elle est passée de 1,2% en 2012 à 2% en 2020, soit une hausse de 60%.

    Alerte enclenchée, l’obésité n’est pas un fait isolé. Elle est une maladie chronique connue, affaiblissant une grande partie de la population. Car OUI, l’obésité rend plus vulnérable et dépendant. Elle engendre de nombreuses conséquences sur la qualité de vie des personnes en surpoids.

    L’IMC, indicateur de masse corporelle, est utilisé pour qualifier l’excès de masse grasse à risque pour la santé, si celui-ci est supérieur à 30, vous êtes dans une situation d’obésité.

    Il est temps de le dire haut et fort, les personnes en situation d’obésité sont plus vulnérables et font partie des populations à risque face au virus. Mais pourquoi ?

    Reprenons cette explication très claire du Docteur Jean-Pierre Thierry, Médecin en santé publique, parue sur le support france- assos-sante.org :

    « On a rapidement pu observer qu’une majorité des patients admis en réanimation et atteints par la Covid-19, étaient en surpoids ou obèses et souffraient de maladies chroniques, notamment de diabète, d’hypertension ou de maladies cardio-vasculaires. Il semblerait que ces patients aient des troubles métaboliques qui modifient leur immunité et aggraveraient les symptômes liés à la Covid-19. »

    Les personnes en situation de surpoids ont donc, de part les symptômes liées à la prise de poids, notamment aux conséquences de la masse grasse importante, une baisse de leur immunité. Leur organisme sur-développe un terrain inflammatoire. Ils sont donc des personnes hautement réceptives au virus dans ses formes les plus graves. Les protéger est donc une question première de santé publique. Se protéger aujourd’hui, c’est se vacciner !

    > Qui dit Obésité dit Vaccination

    La pandémie arriva, la covid-19 bouleversa les habitudes de vie et généra plus de sédentarité. C’est un fait pour tous et une problématique de plus pour les personnes souffrant d’obésité. Cette pathologie offre donc un terrain favorable à la Covid-19, mais aussi, aux problématiques psychologiques, physiques et sociales qui entourent déjà la maladie.

    Cette période rend le contexte d’autant plus grave qu’il ne s’agit pas seulement d’une obésité à risque face au virus. Il s’agit de vie entière et ce, à tous les niveaux, totalement bouleversées et remises en cause.

    Tous les âges sont concernés. 34% des 2-7 ans et 21% des 8-17 ans seraient en situation de surpoids ou d’obésité. De plus, Martine Duclos, chef du service de médecine du sport au CHU de Clermont-Ferrand alerte dans le journal Le Monde : « Des enfants sportifs, sans aucun problème de santé, aucun problème de poids, ont grossi de 5 à 10 kg, du fait de l’arrêt de la pratique sportive. Et tous n’ont pas repris l’activité physique.»

    De quoi prendre le problème très au sérieux ; Entre les conséquences directes du virus sur les personnes en surpoids et celles futures liées aux personnes qui pourraient le devenir, l’obésité est un sujet majeur pour la santé publique. Sensibilisation, prévention et vaccination détaillent donc un parcours réel pour toutes les prises en charge santé des personnes en surpoids.

    Une action en partenariat avec les experts de l’obésité : REPOP, ROMDES, Ligue Contre l’Obésité et le Codes 93, les associations du programme Covid Stop ensemble, les acteurs de santé du territoire.

    Les réseaux de santé se mobilisent largement pour proposer une vaccination rapide pour toutes les personnes en surpoids. Sensibiliser autour de ce sujet est devenu un enjeu vital pour notre société.

    > Pas de honte, parlons vaccination pour l’obésité

    En cas d’obésité, la première action à mettre en place, est une activité physique adaptée avec un suivi pluridisciplinaire. Il est essentiel d’entretenir, ou de retrouver un maximum de mobilité, car bouger est indispensable, tout comme respirer, manger ou dormir. En plus, il faut assumer son poids, son état, sa condition. Toutes ces étapes difficiles sont soutenues par différents professionnels de santé suivant les besoins de chacun. Vous l’aurez compris, au combien l’estime de soi est atteinte et… Les discriminations réelles dans notre société.

    Une personne dans cette situation peut rapidement se dire « Ce n’est pas pour moi, je n’en vaux pas la peine ». Lutter contre cette forme d’auto-censure, d’auto-isolement fait aussi partie des actions de lutte contre l’obésité, pour la vaccination. Mobilisons-nous.

    Nombreuses sont les voix qui portent sur le devant de la scène l’ensemble des difficultés sociales et psychologiques provoquées par l’obésité et le surpoids. Porter aux yeux de tous ces problématiques permet de comprendre aussi l’urgence de la demande vaccinale pour les personnes en surpoids. Les protéger, évidemment, mais aussi, les inciter à venir, se déplacer sans honte pour se faire vacciner.

    Obésité et vaccination : un enjeux important pour protéger les personnes plus à risque
    Pour en savoir plus, rejoignez-nous sur Instagram @romdes_bodypositive

    Il y a de nombreuses réticences autour de la vaccination. Pourtant, il est essentiel pour la santé des plus fragiles de mettre un point d’alerte sur :

    • La stigmatisation à risque d’un vaccin qui sauve des vies
    • L’isolement des personnes à risque
    • L’accentuation de la précarité des personnes à risque dans le cadre de la Covid-19
    • L’éloignement du système de soins des personnes en situation d’Obésité dans le cadre de la pandémie

    4 bonnes raisons de dire « oui » à la vaccination en cas d’obésité ou de surpoids

    > Raison 1 : Lutter contre l’hospitalisation

    « Les personnes en situation d’obésité sont particulièrement vulnérables à la Covid-19 (dès IMC* supérieur ou égal à 30 kg/m2). L’obésité accroit le risque d’hospitalisation de 64 % ; 50 % des patients en réanimation sont des personnes atteintes d’obésité. »

    > Raison 2 : Les réseaux de santé se mobilisent pour ouvrir des accès prioritaires aux personnes en situation d’obésité

    La vaccination est le moyen le plus efficace pour se protéger. Il y a plusieurs vaccins. Tous sont efficaces.

    > Raison 3 : Le vaccin protège des hospitalisations graves et réduit largement le risque de se retrouver en réanimation

    La vaccination limite les risques de complications et apporte une protection importante aux personnes vaccinées.

    > Raison 4 : Se vacciner est une bonne option. Nombreux sont ceux qui ont franchi le pas, il sont aujourd’hui protégés et soulagés, plus sereins

    La vaccination en toute sécurité. Les effets indésirables sont très rares, y compris pour les personnes atteintes d’obésité. La balance bénéfice/risque est très largement en faveur de la vaccination



    Retrouvez, aussi, le programme de prise en charge

    Nutrition-Dénutrition dans le cadre de la Covid-19

    Romdes avec Recup’Air proposent une prise en charge pluridisciplinaire. Un programme de soutien pour lutter contre la Dénutrition dans le cadre de la covid-19. Des professionnels de santé sont, pendant 1 mois minimum, à votre disposition pour vous aider à vous rétablir : poser les bons diagnostics, enclencher les bonnes solutions, vous sentir soutenu, suivi et guidé.

    Votre corps et votre mental sont affaiblis ? Vous n’avez plus d’appétit ? Contactez-nous, des solutions existent ! 

    Credit Photos @Unsplash

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *