ALERTE DENUTRITION POST COVID

11 novembre 2020 : nouvelle liste des 12 critères de vulnérabilité au Covid-19 et liste des secondes conditions à cumuler pour être considéré comme personne à risque. Lire la suite

Covid-19 : le chômage partiel va bénéficier à plus de personnes vulnérables.
Mais la ligue contre l’obésité proteste contre « un décret en trompe-l’œil » , qu’elle qualifie de « marché de dupes » dans un communiqué. Selon l’association, « si l’employeur, déjà seul décideur de la mise en place du télétravail, estime que les précautions sanitaires sont suffisantes dans son entreprise, il pourra passer outre le certificat médical ». Lire la suite

Covid-19 : pourquoi l’âge et l’obésité sont-ils des facteurs de risque ?
Le British Medical Journal, dans une publication parue le 26 octobre 2020, tente de décrypter les mécanismes de ces facteurs de risque qui accroissent la mortalité des malades touchés par le Covid-19. Lire la suite

Reconfinement : des salles de sport ouvertes aux personnes souffrant de maladies chroniques
A condition qu’elles soient munies d’une ordonnance et munies d’une prescription médicale d’activité physique adaptée. Lire la suite

La mortalité des patients hospitalisés du 1er février au 30 avril est deux fois plus importante en cas d’obésité quel que soit l’âge et après ajustement sur les principales comorbidités. Lire le détail de cette étude de l’équipe de nutrition de l’Hôpital Européen Georges Pompidou (en anglais)

Les personnes en situation d’obésité sont à risque de développer des formes graves de maladie COVID, représentant jusqu’à 40% des patients en réanimation.
L’hospitalisation mais aussi l’infection respiratoire mobilisent d’importantes ressources d’énergie et entraînent une fonte musculaire, se traduisant par une fatigue, des difficultés à se déplacer et à respirer accrues qui persistent des semaines après avoir éradiqué l’infection à COVID.
Cette dénutrition qui se traduit également par une perte de poids passe souvent inaperçue chez les patients souffrant d’obésité, car malgré la perte de poids, l’IMC (indice de masse corporelle) restant « au-dessus de la norme », on ne tire pas la sonnette d’alarme.
Hors, la dénutrition est grave car c’est un facteur de fragilité qui peut aggraver d’autres maladies, notamment chroniques (diabète, insuffisance respiratoire…), et augmente la mortalité.

Suite à l’alerte concernant la dénutrition des patients post COVID, l’ARS IDF a mobilisé, dès mai 2020, un groupe de travail francilien, composé d’acteurs de santé ville-hôpital et de représentants de patients et de professionnels, pour créer un document appropriable par tous, du patient à ses soignants et ses proches, et organiser en IDF  l’orientation des patients post COVID dénutris vers une prise en charge adaptée. Une fiche alerte « Dénutrition Post COVID » est disponible ICI.

L’objectif est de sensibiliser les patients, leurs entourages, leurs soignants, à la dénutrition post-covid qui doit systématiquement être prévenue, recherchée, et traitée grâce à un accompagnement pluri disciplinaire qui comprend un médecin, une diététicienne/un diététicien, une/un psychologue, un éducateur en activité physique adaptée et/ou un kinésithérapeute.

L’accès à l’alimentation étant parfois limité également par des freins financiers, une dimension sociale a été apportée à cette fiche alerte.

Les réseaux Romdes et Récup Air au travers des professionnels de santé impliqués dans ce dispositif proposent des prises en charges par des diététiciens, kinésithérapeutes, psychologues et enseignants APA, qui peuvent être prise en charge pour des patients en situation de précarité/situation sociale complexe. En savoir plus
Un médecin coordonnateur est également impliqué dans le réseau Romdes pour répondre aux situations de dénutrition complexes, et aider à l’orientation de prises en charges notamment vers l’hospitalisation en structure adaptée ; en dialogue continu avec le médecin traitant et les différents professionnels de santé.


Dans l’idée d’un cercle vertueux de soins, nous avons à cœur que chaque professionnel puissent disposer d’outils d’aide au diagnostic et de prise en charge de la dénutrition, et puisse solliciter l’avis d’autres professionnels.

Pour cela nous mettons à disposition ici  des modèles d’ordonnances et de fiches de liaison nutritionnelles, ainsi qu’un dossier d’orientation vers le réseau Romdes.

Nous avons également conçu une fiche destinée aux professionnels de santé et une fiche destinée aux patients.

Nous mettons également à jour ici une banque de documents de références et outils pour diagnostic et prise en charge de la dénutrition, ainsi qu’une revue de presse, spécialisée ou grand public, dédiée au COVID-19.

Contacts :

Témoignages de patients dénutris